L’alimentation vivante et la santé

catherine11 |  12 mars 2019 |  0 commentaire |  ,

L’alimentation vivante et la santé :

En théorie, tout ce qui est vivant est énergétique. L’homme représente un ensemble de

La pyramide de l'alimentation vivante et crue

La pyramide de l’alimentation vivante

fonctions et de paramètres qui vivent en symbiose.  Seulement, si son hygiène de vie est équilibrée  par l’alimentation, l’eau, la respiration et le mouvement. Son terrain vital est surtout influencé par l’équilibre de ses humeurs (sang, lymphe, salive). L’idéal étant de veiller à garder un équilibre acido-basique.

Les troubles de la santé se manifestent lorsque cet équilibre se rompt. Alors, le terrain biologique évolue vers l’acidose. Or, l’alimentation vivante est riche en enzymes ce qui favorisera un retour vers un terrain alcalin.

L'alimentation vivante et santé :

Il est vrai que les produits crus mettent plus de temps à être digérés et assimilés par l’organisme. En fait, ils le sont aussi beaucoup plus facilement. En consommer permet donc d’offrir à son corps un peu de répit, et procure vitalité et énergie.
Leurs fibres fonctionnent également comme un nettoyeur de l’intestin, et débarrassent le tube digestif de ses toxines et déchets.
Tout cela participe au renforcement du système immunitaire.

Donc, notre alimentation devrait idéalement comprendre un maximum de fruits et légumes crus. Car ils contiennent des minéraux et des oligo-éléments facilement assimilables, en plus d’enzymes vivants qui favorisent d’innombrables réactions biochimiques comme la digestion et l’assimilation, la croissance et l’anti-oxydation de l’organisme, phénomènes indispensables à la santé et la vie.

Les cas particuliers dans l'alimentation santé et vivante :

De notre naissance à notre mort, notre existence est jalonnée d’étapes et de transformations physiques qui nécessitent une adaptation de notre alimentation. Par exemple, les besoins nutritifs d’un jeune en période de croissance ne seront pas les mêmes que ceux d’un adulte sédentaire.

Ainsi, pendant l’adolescence, un apport accru d’hydrates de carbone, de protéines, d’acides gras de qualité, de fer, de calcium ainsi que de vitamines A, B et E est requis. Une alimentation végétale, diversifiée, à 60% crue et 40% cuite est envisageable.

L’alimentation vivante pour les femmes enceintes doit être de qualité pendant la grossesse. Tous les toxiques qu’elles ingèrent et toutes les toxines que provoquent ses habitudes de vie, notamment alimentaires, portent préjudices au fœtus.

C’est pourquoi, l’alimentation de la future mère réservera une place importante aux fruits, légumes frais, graines germées. Ainsi, qu’ aux algues,  aux oléagineux,  aux légumineuses et céréales.

Pendant cette période, il est important de se faire suivre et supplémenté, si nécessaire, notamment en vitamine B12.

Les inconvénients des aliments crus et vivants :

Bien qu’ils proviennent de la nature, ces aliments peuvent ne pas être exempts de certains inconvénients. Ce qui est naturel peut aussi être toxique, car la nature produits parfois des poisons destinés avant tout à la protéger de potentiels agresseurs.

On évitera, par exemple de consommer crus les pommes de terre, les aubergines, les haricots, car ses aliments contiennent tous des molécules potentiellement toxiques. Les jus verts doivent être diversifiés en raison des alcaloïdes contenus dans la verdure.

L'alimentation vivante et la santé

Les jus de légumes

Nous avons compris que plus de cru dans notre assiette, c'est plus de vie dans notre corps.

Cependant beaucoup de personnes qui commencent un régime cru souffrent de troubles intestinaux, de ballonnements, de flatulences… Leur système digestif, affaibli par des années d'alimentation cuite, supporte difficilement l'action puissante des aliments crus.

Il sera donc préférable de les introduire progressivement dans l'alimentation, sous forme de jus au début, et de mettre en place un nettoyage du côlon.

En effet, rappelons-nous que ce ne sont pas les aliments crus qui ne sont pas bons, mais l'intestin affaibli qui se trouve irrité par trop de fibres. La vraie solution n'est donc pas de supprimer tous les aliments crus. Au contraire, il faut restaurer l'intestin pour pouvoir peu à peu bénéficier à nouveau de ces aliments vivants et pour cela les jus peuvent nous être d’une grande utilité.

Dans l’absolu, il est vrai que nous n’avons pas besoin de boire des jus. Mais dans certains cas, cela peut faire une grande différence. Certaines personnes ont les intestins si enflammés qu’ils ne peuvent pas supporter des fruits et légumes, donc des fibres, en grande quantité. Sauf qu’ils en ont besoin pour désenflammer leurs intestins, et les jus sont alors une bonne solution. Idem pour des personnes qui manquent vraiment de minéraux mais n’arrivent pas à manger autant de fruits et légumes qu’ils le voudraient.

 

« Dès que nous prêtons attention à une chose quelconque, ne serait-ce qu’à une tige d’herbe, elle devient un monde en soi, mystérieux, fascinant, indescriptible et merveilleux ». Henri Miller

Je laisse un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *