Jeûne et glucides

catherine11 |  30 janvier 2019 |  0 commentaire |   |  ,

Jeûne et glucides

Maîtriser sa glycémie et accorder à son pancréas quelques jours de repos durant lesquels il n'a pas à produire d'insuline. Rien que pour cela, il est bon de pratiquer le jeûne.

Jeûne et glucides = baisse du taux d'insuline

La baisse du taux d'insuline est l'une des conséquences hormonales les plus caractéristiques du jeûne. Toute ingestion de nourriture se traduit, par une augmentation de l'insuline.

En effet, lorsque l'on mange, l'insuline augmente et bloque l’accès aux graisses, de sorte que le corps brûle le glucose fourni par la nourriture ingérée.

Jeûne ou régimes pauvres en glucides ?

Les deux permettent de réduire le taux d'insuline, mais les protéines ingérées, notamment celles d'origine animale, contribuent à son augmentation. Grâce au jeûne, plus puissant, le taux d'insuline reste à son plus bas niveau. C'est le moyen le plus efficace. Pas forcément le plus facile à mettre en œuvre. Que recherchez-vous : une méthode facile ou une méthode qui donne d'excellents résultats ?

Pour faire simple, disons que lorsque vous mangez régulièrement, même si vous suivez un régime pauvre en calories, vous ne profitez pas des changements hormonaux bénéfiques que procure le jeûne.

Pendant, le jeûne, contrairement à ce qui se passe lors d'un régime hypocalorique, le métabolisme se stabilise, voire augmente pour conserver le niveau normal d'énergie. L'adrénaline et l'hormone de croissance augmentent pour préserver l'énergie et la masse musculaire.

En parallèle, la glycémie et le taux d'insuline baissent quand le corps commence à puiser son énergie dans la graisse au lieu du sucre.

Intermittent ou interdiction ?

Le corps s'adapte aux changements d'environnement. Si vous suivez un régime hypocalorique (interdiction de certains aliments), le corps s'y adapte rapidement (l'homéostasie). La dépense énergétique diminue en fonction de la réduction des apports. Le poids stagne, puis repart à la hausse. Le corps s'est régulé afin de compenser la restriction calorique.

Éviter constamment de manger certains aliments (régime) n'a pas les mêmes effets que de s'interdire tous les aliments un temps donné (jeûne).

C'est ce qui fait la différence entre l'échec et la réussite !

Jeûne et glucidesSources : Dr Jason Fung et Jimmy Moore

Je laisse un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *